Sur cette image retrouvez les différents parties d'un verre à vin. Les principales sont la base, la tige et le calice. Auparavant, ces trois parties étaient fabriquées séparément puis assemblées ensuite. De nos jours, la technique permet de couler le verre en une seule pièce à partir d'un moule unique.

Anatomie d'un verre à vin -  ses différentes parties, calice, pied, tige, buvant et autresLa base

Aussi appelée socle ou cuvette, elle est toujours plate et conique. Pour des raisons esthétique et de maintien du verre, son diamètre varie en fonction de la taille du gobelet du verre.

La tige

La tige souvent considérée comme le pied ou jambe relie la base au gobelet par le bouton. Auparavant épaisses, les tiges de verres se sont amincies au fil des avancées dans la maîtrise dans la fabrication du verre. C'est par cette tige que l'on est censé tenir un verre. Cela évite de réchauffer le vin en manipulant le calice. 

Le Calice

Certains le nomment le contenant ou le gobelet du verre à vin. Dans la dégustation, c'est sa forme et sa taille qui feront la différence. En principe, les verres à vin rouge ont un calice plus volumineux que les verres à vin blanc. Au niveau de la forme, cela devient plus compliqué. Selon les vins, les spécificités régionales ou encore les fabricants il existe aujourd'hui une multitude de formes différentes: tulipe la plus célèbre, coupe, ballon ou encore Open Up de Chef & Sommelier. Les composants du calice sont en partant du haut:

- Le buvant : Il s'agit des rebords du verre. la finesse du Buvant est un signe de qualité pour un verre à vin. On évitera aussi les petits défauts que sont les vermicelles, puisque c'est ici que se posent les lèvres. On notera aussi l'inclinaison du buvant qui, selon les angles, influence l'impact gustatif lors d'une dégustation.

- La cheminée : constitue les parois du haut du verre. En général, la cheminée rétrécit vers le haut. 

- L'Epaule : C'est la partie la plus étendue du verre, autant dire son diamètre maximale, c'est le point de rencontre entre la chéminée et paraison du verre. Le vin ne doit en principe jamais dépasser l'épaule.

La paraison : C'est la partie basse du gobelet, où repose directement le vin. Selon sa largeur, un vin bénéficiera d'une oxygénation plus ou moins rapide.

 

<< Retour vers le Guide du verre à vin