De la naissance du vin à la république de Venise

L'histoire du vin débute dans le bassin méditerranéen et la présence des première vignes sauvages bien avant notre ère. La viticulture va se développer et s'étendre du sud-est asiatique aux côtes atlantiques. Le premier procédé de vinification certifié provient des égyptiens durant la période antique. Ce n'est qu'au temps de la Grèce Antique qu'apparaît une véritable culture du vin, devenant un des piliers de la "triade méditerrannéenne" (olivier, céréales et le vin!).

L'influence des grecs est telle que la culture de la vigne se développe tout autour du bassin méditerranéen, et on note l'arrivée des premières vignes en France du côte de Marseille (Massalia à l'époque) en -600 avant Jésus-Christ. L'empire Romain prend le relais, les amphores apparaissent et c'est la culture du vin qui envahit la Gaule du Bordelais jusque dans la région de Lutèce (bassin parisien).

Le vin dans l'antiquité, Egypte, amphore gaulois, coupe en or et verres soufflés de murano

Jusqu'au moyen-âge, il est difficile de noter la présence de verres à vin, mis à part l'usage de gobelets en bois, en terre, métal ou argent et c'est seulement à partir du XIIIème siècle à Murano dans la république de Venise que sont fabriqués les premiers verres à vin en verre. A cette époque, Venise rayonne pour sa production de verre dans toute l'Europe. 

La découverte du cristal en Angleterre

Alors que la culture du vin s'étend en Europe, les anglais vont inventer le cristal en ajoutant de l'oxyde de plomb à la composition du verre. Cette découverte va permettre la production de verres plus solides et mieux travaillés. Les techniques de production de cristal vont continuer à se perfectionner et se généraliser dans tout le reste de l'Europe. Vers le XVII, on voit apparaître les premiers verres gravés en cristal de Bohême accompagnant l'expansion du style baroque en Europe germanique.

C'est au XVIIIème siècle, que naissent les premières cristalleries en France avec Baccarat en 1764 ou Saint-Louis en 1767. Au fil des décennies, la découverte de nouveaux procédés lors de la première révolution industrielle, comme le préssé-moulé importé des Etats-unis, va permettre de mécaniser et automatiser la production de verres en Europe, en atteste la naissance de Leonardo en 1859 ou encore la cristallerie d'Arques en 1825. Les verres à vin vont alors se démocratiser et devenir un objet de tous les jours.

Les premiers standards de verres à vins

C'est sous l'impulsion des rois et notamment Charles X qu'apparaissent les premiers services de verres à boire. En même temps, la majorité des régions viticoles developpent leurs propres verres à vins : verres à vins d'Alsace, la coupe à Champagne ou verre à Bourgogne. 

Jusqu'aux années 50, les verres à vin avait essentiellement comme vocation à être décoratif et c'est Claus Riedel, verrier autrichien qui présentera la première série de verres spécifiques à la dégustation. En France, avec de la mondialisation, le monde viticole va se structurer et c'est en 1970 qu'est créé le premier verre à vin standard, le verre INAO. Homologué par l'AFNOR, il permet d'établir un consensus dans le monde du vin.

Aujourdhui, entre design et technicité

 Le verre à vin de 1900 à Aujourd'huiDu verre à anjou, au verre inao jusqu'aux gamme Open Up et Helicium.

Malgré sa brillance et sa résonance, le cristal est de moins en moins utilisé en faveur du cristallin et d'autres types de verres composite comme le Kwarx de Chef & Sommelier ou le cristal Luxion de Royal Crystal Rock. Reconnu pour ses risques de toxicité, on note donc une disparition progressive des verres à vin en cristal de plomb.

Aujourd'hui, on distingue deux types de gammes de verres à vin: les services de verres destinés à la table où l'attention est portée sur le design et les gammes de verres à dégustation où l'accent est mis sur la forme selon le type de vin. 

  << Retour vers le Guide du verre à vin