Quel verre pour quels vins ?

Globalement, les vins rouges se dégustent dans un grand verre et les blancs dans un plus petit. La raison principale tient dans les besoins d'oxygénation ; plus importants avec un vin rouge, avec modération sur les vins blancs. 

Ci-dessous, vous trouverez plus d'informations mais sachez aussi qu'il ne s'agit que de quelques directives. Alors que certaines formes de verres sont liées à des régionalismes historiques, il est aussi à noter que la dégustation de vin reste un domaine très subjectif tout comme le choix des verres à vin.

Vins Rouges: Des vins lourds et gras à travaillerVerres à vin rouge ; bordeuax bourgogne

Les arômes et bouquets du vin rouge étant plus complexes, le gobelet du verre est plus développé mais aussi plus important. C'est-à-dire, une épaule de verre large tandis que la cheminée va se recentrer vers l'intérieur.

Une importante surface de contact avec l'air et un verre arrondi va permettre de travailler le vin et mettre en avant les arômes en l'aérant un maximum. D'un autre côte, la forme du verre recentrée va permettre de concentrer les parfums en haut du verre vers les sens du goûteur.

Le verre sera volumineux et on le remplira jamais à plus de la moitié. Le vin pourra être ainsi remué, et cela favorisera la découverte du bouquet.

Bordeaux / Bourgogne, l'éternelle rivalité

La distinction entre verres à Bordeaux et verres à Bourgogne revient à la fin du XIXèle siècle. Certains considèrent leur différence liée à des raisons culturelles et esthétiques sur un fond de rivalité alors que d'un autre côté il semble que chacun de ces verres ait une raison d'être.

 Verre à bordeaux : De forme tulipe, un verre large avec une cheminée haute et imposante pour oxygnéer le vin un maximum. Le buvant est légèrement incliné pour verser le vin vers le fond de la bouche et mieux déceler les tanins.

Verre à Bourgogne : De forme lyre et plus arrondi, le verre est concentré sur lui-même pour concentrer les arômes subtiles alors que le buvant très renfermé permet de verser le vin sur le bout de la langue pour mieux resentir les arômes végétaux.

Vins blancs : Des vins légers, vifs et sucrés à protégerverres à vin blanc

Mis à part le Chardonnay, les vins blancs sont délicats et sont à protéger. Le diamètre du verre ne devra pas être trop large afin de minimiser l'oxygénation qui peut devenir contre-productive. De nature fragile, ils supportent mal l'aération et peuvent vite y perdre leurs identités. Aussi, le volume du verre sera moindre. Remplir le verre entre 50% à 70% de son volume afin de ne pas trop remuer le vin. L'ouverture du buvant est petite, afin que le verre se verse vers le haut de la bouche et mieux profiter des fruits et sucres. 

A noter, un pied relativement long pour éviter de réchauffer le vin en le tenant (la température de service idéale se situe entre 10°C et 12°C).


<< Retour vers le guide du verres à vin